Heaumes Pages

Coiffures militaires
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Introduction :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
salg71

avatar

Nombre de messages : 517
Date d'inscription : 25/02/2006

MessageSujet: Introduction :   Sam 25 Fév - 13:32

Le 11 novembre 1918, la France a fabriqué plus de 20 millions de casques Adrian, mis en dotation aussi bien dans ses armées que dans les armées étrangères au titre de l'assistance militaire (Russie, Pologne, Belgique, Tchécoslovaquie, Roumanie, Serbie, Italie et Etats-Unis).

En 1919 a été adopté un casque spécifique pour les chars de combat; le modèle 1919 qui remplace les casques 1915 modifiés Artillerie Spéciale (cette modification consistant en la suppression de la visière, parfois remplacée par un bandeau de tissus ou de cuir.

Dès le début des années 1920, dans le cadre de la refonte de l'équipement et des uniformes de l'armée française, un nouveau casque est mis à l'étude.
La forme reste celle de l'Adrian, casque de la victoire, mais la protection est accrue par le recours à de l'acier au manganèse aux meilleures protections balistiques, et une fabrication en une pièce de la bombe, ce qui en améliore la solidité.
Il existe plusieurs variantes de ce casque qui présente parfois un seul grand trou d'aération comme sur le 1915 à la place des huit trous normalement prévus ou un cimier en duralumin ayant la forme « en fer de lance » que l'on rencontre sur certains 1915 (et assez étrangement sur certains 1926).
Ce casque, dit "Type 1923" qui reprenait le système de fixation de coiffe du casque 1915, sera mis à l'essai dans différents corps de troupes et débouchera sur un modèle plus abouti en 1926 (fixation de la coiffe d'un nouveau type, sur quatre pattes en T fixées chacune par deux rivets à la bombe du casque). Ce casque sera fabriqué en bleu horizon, comme son prédécesseur. Une version chars de combat sera produite.
Les quelques milliers de casques 1923 ouvrent le chemin aux 3 millions de casques 1926 produits entre 1926 et 1944.
En 1935 apparaît un casque abouti destiné aux troupes motorisées.
Le cimier est abandonné; le système de coiffe du 1926 est maintenu mais sans passant de jugulaire, car la coiffe retenue possède des bavolets en cuir qui remplissent cette fonction. Le bandeau est en cuir mais à bourrelet, deux trous d'aération sont percés de chaque coté de la bombe.
Ce casque destiné aux troupes motorisées (équipages de blindés et automitrailleuses, motocyclistes, conducteurs), sera dérivé en 1936 pour donner naissance au casque de DCA puis adopté par l'armée de l'air en 1937 comme casque de dotation courante.
Le casque adopté en 1935 n'a pas de jonc métallique sur le bord du casque au niveau du bandeau. Le métal coupant à cet endroit occasionnant des incidents, le modèle est modifié en 1937 par la mise en place d'un léger bec à l'avant du casque, bec bordé de métal.
Dans le même temps, le bandeau est modifié par l'ajout d'une pièce de cuir cousue sous le bandeau et bordant à l'intérieur du casque.
La coiffe est elle aussi modifiée, une pièce de cuir supplémentaire formant tampon au niveau de la patte de coiffe avant. La coiffe initialement fabriquée en cuir marron sera fabriquée en cuir noir pour les casques 1937 de l'armée de l'air (une version « ersatz » à texture gaufrée et de moins bonne qualité apparaissant après 1940).
En 1939-1940 une version de ce casque sera modifiée pour pouvoir être dotée de la coiffe et la jugulaire du modèle général, ainsi que d'un couvre casque.
Il sera porté jusque dans les années 60, sa fabrication étant même relancée à la libération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salg71.free.fr
 
Introduction :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaumes Pages :: Casques Français :: L'entre deux guerres :: De 1918 à 1940-
Sauter vers: