Heaumes Pages

Coiffures militaires
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Introduction :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Introduction :   Sam 25 Fév - 13:30

Les casques de la première guerre mondiale :

Précédée par la mise en production et la distribution de 700 000 calottes protège-tête en tôle d'acier, le casque 1915 est adopté en juin 1915; sa distribution massive ayant lieu pour l'offensive de septembre 1915.
Ce casque comporte 4 pièces en acier assemblées (cimier, bombe, visière et couvre-nuque).
La coiffe maintenue dans la bombe par quatre agrafes-crampon soudées est confectionnée dans une seule pièce de cuir et comporte sept dents (souvent de couleur noire, plus rarement marron), le bandeau est confectionné en drap d'uniforme usagé.
La ventilation est assurée par des gaufrettes en aluminium placées entre le bandeau et la bombe; un trou de ventilation ovale protégé par le cimier étant percé en haut de la bombe.
Deux trous destinés au passage de l'attribut sont percés à l'avant du casque. Deux dés de chaque coté de la bombe permettent le passage d'une jugulaire en cuir avec boucle à passant.
Le casque est disponible en trois tailles de bombes d'acier; chaque taille de bombe pouvant recevoir trois tailles de coiffe (de 54 à 56 pour la A; 57 à 59 pour la B et 60 à 62 pour la C).
La fabrication des casques sera répartie entre plusieurs fabriquant dont les usines ont une maîtrise industrielle de l'emboutissage de l'acier (Compagnie Coloniale, Reflex; Phares Auteroche et Jouet de Paris sont parmi les fabriquant dont on peut identifier la raison sociale au fond de la bombe). ;
Les premiers casques fabriqués sont peints dans un bleu brillant; le casque étant peint avec son insigne monté. La dotation de départ visait à doter prioritairement l'infanterie et le génie. Les attributs spécifiques aux autres corps (troupes d'Afrique; troupes coloniales, artillerie; chasseurs, service de santé puis Intendance en 1916) seront mis en fabrication dans un second temps.
Par la suite casques et insignes seront peints et stockés séparément.
Assez rapidement la peinture brillante des casques apparaîtra comme un défaut. Les soldats y remédieront par un passage à la boue, l'état major par la diffusion de peintures mates et de couvres casques puis la modification des procédés de fabrication afin de ternir le casque.
Dès le début de 1916; le casque 1915 peut se rencontrer dans une des teintes suivantes : bleu brillant d'origine, casques repeint en mate; casque fabriqué d'origine en bleu mat et casque repeint en moutarde pour les troupes portant un uniforme de cette couleur (essentiellement troupes d'Afrique du nord dans un premier temps).
Les casques seront par la suite manufacturés en moutarde d'origine.
Dans le même temps afin d'économiser les peaux de moutons, les coiffes seront confectionnées en sept pièces de cuir (les six dents et le bandeau). Le cuir pourra être marron ou noir, avec parfois des mélanges de couleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salg71.actifforum.com
 
Introduction :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dexter (Introduction)
» Sons of Anarchy (Introduction)
» Weeds (Introduction)
» introduction de métal dans le verre en fusion?
» Les 4400 (Introduction)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaumes Pages :: Casques Français :: L'adrian 1915 :: Le casque 1915-
Sauter vers: