Heaumes Pages

Coiffures militaires
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Casque M1 à insigne de cavalerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
salg71

avatar

Nombre de messages : 517
Date d'inscription : 25/02/2006

MessageSujet: Casque M1 à insigne de cavalerie   Jeu 23 Mar - 22:38

Bonjour
Voici deux photos d'un casque identifié sur Militari collec.
Au début, je croyais à un casque de scout de France, mais grace à un gentil collectionneur, j'ai eu toutes les infos :

D'abord les photos :



Et le texte :
Voilà tout ce que je peux te dire sur le 2nd Cavalry Group.
Pour plus d'infos, ne compte pas sur moi, j'ai dit tout ce que j'en savais.

2nd CAVALRY GROUP

Le 2nd Cavalry Regiment est rebaptisé 2nd Cavalry Group, Mechanized en juin 1943 et le Colonel Russel Charles Hancock devient le 31ème colonel du Régiment.
En décembre 1943, le Régiment est de nouveau réorganisé, l’Headquarters et Headquarters Troop deviennent le 2nd Cavalry Group, Mechanized, le 2nd Squadron (devenu 1st Squadron) et le 42nd Squadron (devenu 2nd Squadron) forment le 2nd Cavalry Reconnaissance Troop, Mechanized.

Des éléments du régiment se sont immédiatement distingués en tant qu'éléments de la 3rd Army du Général de Patton après avoir débarqué en Normandie en juillet 1944.
Le Régiment a exécuté des missions de reconnaissance tellement audacieuses qu'il est surnommé "fantômes de l'armée de Patton" au Haut Commandement Allemand tant il semble se "matérialiser" à différents points derrière les lignes allemandes.

Le 17 septembre 1944, le Groupe d’Armée "G" Allemand prépare une offensive blindée majeure contre la saillie de Nancy afin de stabiliser la ligne de front entre les forts de Belfort, d'Epinal, de Nancy, et de Metz. La première ligne des unités blindées ennemie compte les 2ème et 11ème Divisions de Panzer, et des éléments de la 16ème Division de Panzer, la 130ème Division de Panzer « Lehr », et la 111ème Panzer Brigade. Cette force blindée, bien qu’affaiblie, restait toujours un ennemi redoutable.
Le 2nd Cavalry group tient la saillie de Nancy. Le rapport des premiers scouts indiquant "six chars Tigre avec appui d'infanterie" sème une certaine émotion dans le Régiment. Il devient évident que le Régiment va soutenir le choc de l'attaque de la 5ème Panzer.

Grâce aux rapports rapides et précis du Régiment, un temps précieux est gagné et par sa vigoureuse action de retardement, il stoppe l’attaque au sol allemande loin de son objectif et reste maître de la ville de Lunéville. Les Allemands ayant souffert de dommages irréparables dans la bataille ne pourront pas monter de nouvelle offensive jusqu'à la campagne des Ardennes trois mois plus tard.

Tandis que la 3rd Army de Patton poursuit ses opérations à l'est, en Allemagne, Hitler rassemble secrètement une grande force d’écoliers et d’instituteurs (Malitia) pour ce qui deviendrait dernière contre-offensive de l’Allemagne à l'ouest.
Les Allemands ont amassé 25 divisions dans le secteur relativement calme, allant du long des Ardennes Belges au Luxembourg. Avant le lever du jour, le 16 décembre 1944, les Allemands attaquent sur 90kms de front. Les unités Américaines dans ce secteur sont composées de soldats totalement d'inexpérimenté ou épuisés par les précédents combats.
L'offensive Allemande gagne rapidement du terrain et enfoncent" les lignes Américaines. Bien que dispersées et encerclées, beaucoup de petites unités continuent le combat. Ces poches de résistance perturbent sérieusement le "timing" Allemand et permettent aux forces Américaines et Britanniques de renforcer le secteur pour stopper l’offensive.
Plusieurs de ces actions sont conduites par les 2nd Armored Battalion et 19th Armored Battalion de la 9th Armored Division, avant-garde du 2nd Cavalry Group. Le 2nd Tank Battalion, cité, gagnera la présidentiel Unit Citation pour leurs faits d’armes héroïques dans la première partie de la bataille. La 4th Infantry Division, tenant le flanc sud du dispositif, a pliée mais n’a pas cassé. Et ceci grâce aux succès de la 3rd Army comme qui a fait mouvement pour soulager les forces cernées dans la ville de Bastogne.

La 3rd Army, qui se déplace vers le nord, se déroute à l'est vers Bastogne en moins de 48 heures pour porter secours à la 101st Airborne Division. Cette manœuvre fulgurante reste, aujourd’hui encore, un exemple de manœuvre dynamique pour une division blindée.
Le 2nd Cavalry Group relève la 4th Infantry Division sur le flanc sud et manœuvre à travers les lignes Allemandes pour atteindre les forces encerclées à Bastogne. Le 37th Tank Bataillon, mené par le Lieutenant-colonel Creighton Abrams, atteint la 101st Airborne Division le 26 décembre 1944. Il deviendra plus tard le 38ème colonel du 2nd Cavalry Group.

Le Colonel Reed a mené son régiment dans la pénétration américaine la plus profonde de toute la deuxième guerre, en Tchécoslovaquie. Sous la conduite de colonel Reed, le 2nd Dragoons a sauvé les étalons mondialement célèbres de Lippizan dans une incursion audacieuse à travers les lignes allemandes et dans un secteur qui devait être la zone d’occupation soviétique. Le Colonel Reed, défiant les soviétiques récupéra les Lippizans et les ramena sains et saufs en Allemagne. En 1960, les productions de Walt Disney ont produit un film (basé sur cette histoire) intitulé "le miracle des étalons blancs" qui retrace ces événements.

Aussi significative que cette incursion soit devenue auprès de tous les amoureux du cheval du monde, la véritable raison de l'incursion a été de capturer le code d’un officier supérieur du service de renseignements Allemand. Pendant l’opération, une force du 2nd Dragoons s’est portée vers un camp de prisonnier de guerre proche et a délivré des prisonniers américains et alliés. La délivrance des Lippizans a été un succès, mais le Régiment a également fixé la reddition de la 11ème Division de Panzer. Ceci a mis fin aux relations de temps de guerre entre le 11ème Panzers et 2nd Dragoons et a ouvert la voie aux relations en temps de paix qui continuent encore à ce jour.

Le 8 mai 1945, l’Allemagne se rend. Le 2nd Cavalry Group qui s’est distingué en Tchécoslovaquie est affecté à l’occupation de la dernière ligne de combats. L'objectif étant la capture de Prague, mais pour des raisons politiques la capture de la ville est laissée aux Soviétiques. Les Russes ont également reçu l’ordre de prendre Pilsen, déjà occupée par les Américains. Bien que les Soviétiques aient connaissance du dispositif Américain, ils sont déterminés à continuer leur marche sur Pilsen.

Le 11 mai 1945, le Général soviétique Fomenich de la 35ème brigade de chars demande au Colonel Reed de déplacer le 2nd Cavalry Group sur le flanc afin de laisser passer ses troupes vers l’avant. Le Colonel Reed, ayant ordre de tenir sa position, répond au Commandant soviétique, "si vous avancez, souvenez-vous que nos armes sont approvisionnées. Pas de réponse de Fomenich. Cette même nuit, le Régiment reçoit un message du Corps pour commencer la retraite vers la nouvelle zone U.S.
Le 2nd Cavalry Group quitte la Tchécoslovaquie sans incident le 14 mai. Le Colonel Reed a été un exemple de la volonté et de la détermination des cavaliers dans ce prélude à la Guerre Froide.

Le régiment n’a pas seulement participé au Théâtre Européen.
Le 776th Amphibious Tank Bataillon, a également participé à des opérations amphibies dans tout le Pacifique. Il a gagné la Philippine Presidential Unit Citation et des commémoratives des campagnes de Leyte et des Ryukyus pour ses faits d’arme lors des débarquements et de guerre en jungle. Cette unité, une force de reconnaissance amphibie équipée d’obusiers de 75mm, montés sur des véhicules chenillés amphibies (AMTRAC), a souvent été la tête de pont des débarquements de la 7th Infantry Division. Une fois à terre, leurs canons étaient utilisés pour l'artillerie appui aux éléments d'avant-garde de la Division.

Soutiens et rattachements:

26th Infantry Division
2nd Reconnaissance Troop (2d Cavalry Group) du 7 Octobre 44 au 22 Novembre 44
- 6 Octobre 44 – Hoeville – Meurthe-et-Moselle – France
- 8 Novembre 44 – Arracourt – Meurthe-et-Moselle – France
- 10 Novembre 44 Vic-sur-Seille – Moselle – France
- 13 Novembre 44 – Hampont – Moselle – France
- 19 Novembre 44 – Wuiss – Moselle – France
- 21 Novembre 44 – Bessingen – Moselle – France

80th Infantry Division
2nd Reconnaissance Troop (2d Cavalry Group) du 1 Décembre 44 au 6 Décembre 44
- St-Avold – Moselle – France

99th Infantry Division
2nd Reconnaissance Troop (2d Cavalry Group) du 11 Décembre 44 au 13 Décembre 44
- Camp Elsenborn – Liège – Belgique

35th Infantry Division
2nd Reconnaissance Troop (2d Cavalry Group) du 14 Décembre 44 au 22 Décembre 44
- 17 Décembre 44 – Sarre-Insmingen – Moselle – France
- 22 Décembre 44 – St-Jean-Rohrbach – Moselle – France

4 th Armored Division
94 th Armored Field Artillery Battalion (2nd Cavalry Reconnaissance Squadron) du 12 Janvier 45 au 18 Janvier 45
22d Armored Field Artillery Battalion (2nd Cavalry Reconnaissance Squadron) du 18 Janvier 45 au 23 Février 45
94 th Armored Field Artillery Battalion (2nd Cavalry Reconnaissance Squadron) du 30 Janvier 45 au 21 Février 45
- 10 Janvier 45 – Bastogne (vic SW) – Liège – Belgique
- 12 Janvier 45 – Rodemack – Moselle – France
- 15 Janvier 45 – Dudelange – Luxembourg
- 23 Février 45 – Mersch – Luxembourg

76th Infantry Division
2nd Reconnaissance Troop (2d Cavalry Group) du 4 Mar 45 au 14 Mar 45
- 5 Mars 45 – Sulm – Rhineland – Allemagne
- 8 Mars 45 – Speicher – Rhineland – Allemagne
- 10 Mars 45 – Neiderkail – Rhineland – Allemagne
- 12 Mars 45 – Wittlich – Rhineland – Allemagne

90th Infantry Division
2nd Reconnaissance Troop (2d Cavalry Group) du 17 Mar 45 au 24 Mar 45
- 18 Mars – Kieselbach – Rhineland – Allemagne
- 19 Mars – Windesheim – Rhineland – Allemagne
- 20 Mars – Sprendlingen – Hessen – Allemagne
- 21 Mars – Nieder Saulheim – Hessen – Allemagne
- 23 Mars – Kongerheim – Hessen – Allemagne

Cf. :
"The fourth Armored Division Official History" 1946.
"Unit History 94th Armored Field Artillery" 1947.
"The Patton's Third Army in WWII, Victory in Europe" 1949.

Le gentil identifieur répondait au pseudo 26 Renaud.

A suivre
Sébastien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salg71.free.fr
 
Casque M1 à insigne de cavalerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cavaleries des IIIe et IIe siècles AC...
» casque M90 avec insigne garde républicaine irakienne
» insigne
» Attribut Adrian cavalerie
» 7ème de cavalerie Andréa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaumes Pages :: Autres Pays :: Etats Unis :: Les Etats Unis-
Sauter vers: